samedi 6 septembre 2014

C’est le temps des cornouilles!

Chaque année en septembre ce petit fruit en forme d’olive colore les étales de son rouge éclatant. En Turquie, on en récolte annuellement pas moins de 15 mille tonnes. Il est communément consommé en confiture, marmelade et boisson rafraîchissante (şerbet).


Il s’appelle ici kızılcık. Je l’ai toujours vu sur les marchés. Il annonce invariablement la fin de l’été. Et comme c’est un véritable concentré de vitamine C, il tombe à pic pour en faire des réserves avant l’hiver.
Le plus simple c’est d’en faire une sorte de marmelade.
Après avoir laver les fruits (1kg) il faut les faire ramollir dans ½ litre d’eau car le dénoyautage n’est pas facile à cru. Pour cette pré cuisson, porter à ébullition environ 15mn. Ensuite passer au moulin à légumes (manuel) pour extraire la pulpe et le jus. Peser et ajouter du sucre en proportion ¾ de fruits. Faire cuire environ 1h en mélangeant de temps en temps avec une cuiller en bois (de cornouiller de préférence !) et mettre en pot. Fermer à chaud.
Le résultat est acidulé et fruité comme un mélange de framboise, de grenade et de groseille, et en plus excellent pour la santé ! Les vertus astringente et fébrifuge de la cornouille étaient déjà connues dans l’antiquité.

Et pour la petite histoire c’est en bois de cornouiller, réputé très résistant, qu’aurait été construit … le cheval de Troie !
Les anciens, au Moyen-Orient et en Europe, connaissaient sa solidité et l’utilisaient pour leurs échelles, échasses, cannes et manches d’outils.


1 commentaire:

  1. J'en ai vu dans ma campagne mais je ne savais pas que ça se mangeait!

    RépondreSupprimer