samedi 31 octobre 2015

Thermalisme à Balçova près d’Izmir

Les sources thermales de Turquie, “kaplıca”,  sont nombreuses à travers tout le pays (à proximité des villes d’Ankara, Afyon, Adana, Bursa, Dalyan, Denizli, Diyarbakır, Izmir, Konya, Kütahya, Manisa, Samsun, Sivas, Van, Yalova…). On en compte plus de 1500. Des thermes ont été construits pour exploiter leurs bienfaits depuis l’antiquité. Les ruines de Hiérapolis-Pamukkale, près de Denizli, en sont le plus spectaculaire témoignage. 
Le bain étant une véritable institution culturelle pour les Turcs, ils ne manquèrent pas d'ériger de splendides constructions au cours des siècles. On s'attend donc aujourd'hui à d'élégantes et luxueuses installations. C'est souvent le cas... mais pas toujours!   

En ce début d’automne, on a testé Balçova termal otel à 8km du centre-ville d’Izmir. Les premières installations (dont il ne reste aucun vestige) auraient été fréquentées par Agamemnon en personne pendant la guerre de Troie ! Adossé à la montagne, le complexe est situé dans un cadre verdoyant, propice à la détente et à la marche, que l'on découvre après avoir franchi le portail monumental.


Par contre les espaces intérieurs de l’hôtel manquent assurément de charme. 
Ils auraient besoin d’un sérieux rafraîchissement et d’un effort de décoration. Les chambres, petits déjeuners et buffets dînatoires sont cependant convenables pour des tarifs attractifs.
Les installations thermales, mieux entretenues, sont groupées à une centaine de mètres dans un centre de soins. Le côté thérapeutique prend donc le pas sur le côté relaxation attendu, mais on oublie le désagrément en se plongeant avec délice dans les bassins d’eau chaude à remous de 30 à 35 degrés, dont un à l’extérieur, et en se laissant masser les épaules et le dos sous de puissants jets revigorants. En matinée, les lieux sont presque déserts.



Pour les amateurs, il y a aussi sauna et hammam à disposition. Vu la température de saison (18/20°C) déjà un peu fraîche, les deux piscines découvertes avec toboggans aquatiques étaient fermées mais la grande piscine couverte située dans le parc était accessible.
De quoi se mettre en forme, sans s’éterniser sur place, et réaliser sans regret une incursion dans la péninsule de Çeşme avec quelques haltes sur sa côte nord, et une visite d’un site archéologique qui vient d’ouvrir ses portes au public en juillet 2015 : Metropolis. Excursions qui feront l’objet de prochains articles.



1 commentaire:

  1. Très intéressant, le reportage m'a donné envie d'aller essayer...

    RépondreSupprimer